Langue
Français

Anatomie occulte

   Toutes les écoles initiatiques, qu’elles soient antiques (égyptienne, hindoue, chaldéenne) ou modernes (Ordres rosicruciens, Société théosophique, mouvements New Age), ont données des noms bien précis aux corps subtils. Quatre corps, étroitement associés aux quatre règnes de la manifestation terrestre, ont été décris : corps physique (règne minéral), corps éthèrique (règne végétal), corps astral (règne animal) et corps Spirituel (règne humain). Des sous-strates donnent à ces corps une conscience, une intelligence et une forme indispensables pour devenir des corps à part entière. L'être humain peut être comparé à une matriochka russe. Les différents corps subtils sont  emboîtés dans le corps physique à la manière des poupées gigognes russes.



Le livre 'Anatomie occulte" (89 pages) est disponible au format PDF pour 10€

Nous consulter pour commander l'ouvrage.

Le sommaire est le suivant:


Avant-propos.
L’Inde et les koshas yogiques.

Annamaya Koska, Pranamaya Kosha, Manomaya kosha, Vijnanamaya kosha, Anandamaya Kosha.

L’Egypte ancienne et les corps subtils.

Khat ou djet, Ka, Ba, Ab (Ib)

Le corps éthèrique (l’esprit vital).

L’être nerveux, l’esprit de la forme, le fluide vital, l’aura éthèrique, l’extériorisation éthèrique, la mort, l’incinération.

Le corps astral (l’esprit pensant).

L’émotionnel, le mental, les instincts, l’aura astrale, la seconde mort.
L’âme divine (l’âme évolutive).

Le divin immanent, Le Divin transcendant, le symbolisme religieux, la destinée évolutive, l’incarnation terrestre, la seconde Mort, le suicide.

La pathologie occulte.

Les maladies éthèriques (fluidiques, nerveuses, yogiques), les maladies psychosomatiques (émotionnelles, mentales), les maladies Spirituelles (évolutives, karmiques). La maladie d’Alzheimer, l’autisme.

Les chakras (les centres de conscience).

Symbolisme religieux, tradition yogique.

La kundalini (l’énergie évolutive).

Pouvoirs et facultés, symbolisme religieux (feu sacré), kundalini yogique, yogas (voies évolutives).
Les facultés psychiques.

Clairvoyance, précognition, psychométrie, don des langues, don de discernement, vision extrarétinienne, vision de l’aura et des chakras.

Les pouvoirs supraphysiques.

Matérialisations, bilocation, translocation, lévitation, incombustibilité, jeûne absolu, don de guérison, fragrance, incorruptibilité.


   La plupart des peuples anciens admettaient l’existence d’un corps vital, quasi-indissociable du corps physique et à l’origine de tous les processus vitaux. Le corps d’énergie vitale avait été appelé par des noms bien précis : pranamayakosha (Hindous), Ka ou Khaïbit (Égyptiens), Nephesh (Juifs), Skia (Grecs), Umbra (Chrétiens).

   Au XVIIIe siècle, les philosophes vitalistes inventaient l’élan vital pour expliquer la vie. A cette époque, les vitalistes s’opposaient aux mécanistes, selon lesquels les êtres vivants ne seraient que des usines chimiques.

   La théorie vitaliste a été abandonnée après les travaux des microbiologistes, en particulier ceux de Louis Pasteur sur les fermentations et la génération spontanée. Pasteur découvre le rôle des microorganismes dans les fermentations. Il démontre que les microbes (ou ferments) n'apparaissent pas spontanément dans les milieux fermentescibles, mais proviennent du milieu environnant et se multiplient lorsqu'ils rencontrent des conditions favorables. Dans les années 1880, les microbiologistes découvrent les virus. Il faudra attendre 1939 pour les voir grâce au microscope électronique. Les virus ont besoin des cellules pour se reproduire, ils ne peuvent donc être considérés comme des organismes vivants.

   Depuis la découverte de l’ADN en 1953, les sciences de la vie sont dominées par la biochimie moléculaire. Les cellules vivent et se reproduisent en suivant les informations codées sur l’ADN. Grâce au génie génétique, des biologistes sont parvenus à créer de nouvelles espèces végétales et animales. Le virus de la poliomyélite a été reconstitué à partir de sa seule séquence génétique. Injecté à des lapins, le virus artificiel s’est révélé pathogène. Aujourd’hui, les techniques de clonage permettent de reproduire à l’identique des animaux. Les cellules souches, découvertes dans les années 1970, permettent d’engendrer tous les tissus de l’organisme. 
   Cependant, malgré toutes les avancées scientifiques, il 
faut renoncer à la vision mécaniste selon laquelle l'ADN serait à l'origine de la vie. Jamais les biologistes ne sont parvenus à construire une seule cellule vivante. L’embryogenèse, la stabilité morphologique et la régénération spontanée refusent d'être mises en équation. Enfin, ressusciter un animal mort en remplaçant ses organes défectueux, à la manière du docteur Frankenstein, s’est révélé impossible. Faudra-t-il revenir à une certaine forme de vitalisme ?

   Selon les traditions ésotériques, le corps éthèrique est le maillon indispensable pour passer de la matière inanimée à la matière vivante. Si le corps éthèrique n’existait pas, il faudrait l’inventer pour expliquer la vie. Un corps de nature semi-matérielle interpénètre le corps physique et irradie légèrement au-delà de la peau. Différentes méthodes physiques permettent de détecter une aura éthèrique. Dans leur effort pour comprendre les mécanismes de la vie, les sociétés occidentalisées ont éliminé toute valeur traditionnelle, occulte et ésotérique. C’est d’ailleurs une des raisons de leur échec à endiguer le flot toujours croissant des maladies dégénératives.

   L’existence du corps éthèrique apporte des réponses à un certain nombre de phénomènes mystérieux : régénération spontanée, embryogenèse, magnétisme animal, hypnotisme, radiesthésie, incorruptibilité, ectoplasmie, vampirisme, combustion spontanée, etc...


Le livre "Le corps vital" (62 pages) est disponible au format PDF 10€

Nous consulter pour commander l'ouvrage.

Le sommaire comprend les chapitres suivants:

Avant-propos
L’esprit vital

Etre nerveux, esprit de la forme, fluide vital, aura éthèrique, mort, incinération,incorruptibilité, vampirisme

L’extériorisation éthèrique (ectoplasmie).

Ectoplames, ectoplamie moderne

L'esprit de la forme (champ morphique).

Cristaux, végétaux, embryogenèse, stabilité morphologique, régénération spontanée

L'être nerveux.

Champ bioélectrique, acupuncture, membres fantômes, perception végétale, anesthésie

Le fluide vital (l’éther de vie).

Elixir de vie, Od, orgone, rayonnement vital, prâna solaire, photoémission.

Magnétisme animal.

Mise en rapport, imposition, passes magnétiques, insufflations, action à distance, imprégnation, indications, dangers.

Hypnotisme.

Etats hypnotiques, effet placebo

Radiesthésie (rabdomancie).

Combustions spontanées.

Effet bougie, observations, activation chakra, hyperthermie mystique, combustion médiumnique

Vampirisme.

Vampire éthèrique, vampire démoniaque, loup-garous et zoo-garous, enfants morts-nés

 

 

   Toutes les civilisations anciennes croyaient à l’existence d’un esprit pensant, indépendant du cerveau et à l’origine de toutes les facultés mentales. Des mots bien précis lui avaient été donnés : Ba (anciens Egyptiens), Djalus (Tibétains), Psyché (Grecs), Ruach (Juifs), Animus (Chrétiens).

   Au XVIIsiècle, le philosophe et mathématicien français René Descartes (1596-1663), comparait le cerveau à une machine et le corps humain à un automate. Sa physique mécaniste et sa théorie des animaux machines posaient les bases de la science moderne.

   Julien Offray de la Mettrie (1709-1751) fut le premier à considérer le cerveau comme l’organe de la pensée. Dans son ouvrage L’homme machine, il tente de démontrer que les humains ne sont que des automates. L’expérimentation animale est utilisée pour prouver que les capacités mentales sont proportionnelles à la taille du cerveau.

   Avec le développement des neurosciences au cours des XIX et XXe siècles, le cerveau a été minutieusement cartographié. L'étude du cerveau de patients souffrant de troubles neurologiques a permis de localiser les zones sensitives et motrices. A plusieurs reprises, les biologistes ont cru déceler un centre de la mémoire, du raisonnement et des émotions, mais à chaque fois les localisations trouvées se sont révélées erronées.

   Grâce au développement de l'imagerie cérébrale avec les scanners, la résonance magnétique nucléaire et la tomographie par positron, les zones sensitives et motrices ont été précisées. Cependant, aucun centre de la conscience, de la mémorisation et de la pensée n’a été découvert. L’activité mentale fait appel à de nombreuses zones cérébrales, ce qui interdit de la localiser précisément. La théorie matérialiste, selon laquelle les facultés mentales proviennent de l’activité cérébrale, n’a jamais été prouvée. Enfin, rien ne permet de modéliser les états de conscience, de comprendre l'élaboration des pensées, ni même d’analyser le processus de mémorisation. Depuis plus de cinquante ans, la neurobiologie est dans l’impasse la plus totale. Faudra-t-il revenir à la conception philosophique des Anciens ?

   Esotéristes, théosophes et occultistes expliquent les facultés mentales avec le corps astral. Les pensées ne naîtraient pas dans le cerveau mais dans la partie mentale du corps astral, un corps subtil emboîté dans le corps physique. L’activité mentale génère des potentiels électriques dans la contrepartie éthèrique du cerveau. Les potentiels électriques excitent à leur tour des neurones. Les synapses, situées à l'extrémité des neurones, libèrent des neurotransmetteurs. L'activité électrique du cerveau ne serait que le reflet de l'activité des corps mental et éthèrique. Le cerveau peut être comparé à un amplificateur de signaux bioélectriques. A la naissance, le corps astral n’existe pas. Le processus d’individualisation est un travail formidable. De 0 à 8 mois, l’enfant développe la coordination neuromusculaire. Vers 1 an, il se reconnaît dans un miroir et devient conscient d’exister. Les années qui suivent voient l’apprentissage de la raison et des facultés d'analyse, réflexion et discernement. L’âge de 7 ans est considéré comme l’âge de raison. Avec l’adolescence et la puberté, c’est l’arrivée des grandes passions et la remise en cause des valeurs parentales. Une fois formé et individualisé, le corps astral devient un corps à part entière, capable de s’extérioriser et voyager à de grandes distances. Dix à vingt pour cent des humains vivront un voyage astral au cours de leur vie. Le corps astral extériorisé n'est pas visible à la lumière du jour, bien qu’il puisse le devenir par capture d’énergies éthèriques. Pendant une extériorisation astrale, les sensations, émotions et pensées continuent d’être ressenties avec toute la conscience de veille.

   Un certain nombre de phénomènes mystérieux s’explique avec le corps astral : télépathie, vision à distance, extériorisation astrale, psychométrie, etc…

   Au-delà de la connaissance purement théorique, l’occultisme peut donner naissance à une psychothérapie éclairée. Une meilleure compréhension des névroses et psychoses et des thérapeutiques innovantes sont possibles.


Lire la suite dans notre ouvrage "Le corps mental" (101 pages) disponible au format PDF pour 10€.

Nous consulter pour commander l'ouvrage. Le sommaire comprend les chapitres suivants:
 

Le corps astral
L’extériorisation astrale (le voyage astral).

Le cerveau.

Les instincts.

L'émotionnel.

Le mental.

Les possessions.

Les formes-pensées.


   Toutes les religions admettent qu’un principe divin, une âme évolutive, préside à la destinée humaine et survit après la mort. L'Eglise chrétienne n'a toutefois accordé ce droit aux femmes qu’à partir du concile de Nicée (325). L'âme a été appelée Spiritus (Chrétiens), Atman (Hindous), Noûs (Grecs), Namshés (Tibétains), Shekinah (Juifs).

   Les traditions ésotériques considèrent l’âme comme la trame la plus subtile, et à ce titre, la plus méconnue. L’âme évolutive est une émanation du Divin, une partie de la conscience divine. Si l’on compare le corps physique à une république cellulaire, l’âme est le chef d’état qui la dirige. L’âme garde en mémoire les avancées et reculs évolutifs, préside à la destinée et protège des êtres hostiles. Le but est la croissance spirituelle par les incarnations successives. Seuls quelques mystiques sont conscients de posséder une âme. Chez la plupart des créatures humaines, l’âme est dite "voilée" parce qu'ils n'en soupçonnent même pas l'existence. Sous hypnose, des sujets révèlent une connaissance profonde qu'ils n'avaient pas à l'état de veille. C’est l’âme qui se manifeste avec ses souvenirs et capacités. Lorsque l'âme est évoluée, des pans entiers de la personnalité suivent l'âme et se réincarnent. Chaque âme évolue selon son propre rythme, suit sa propre destinée. Une âme éveillée est capable d’accomplir des miracles. Sa destinée est de relier le plan matériel au plan divin.

   Étymologiquement, le mot "âme" (latin anima ou animus) signifie la vie, le mouvement. Le sens du mot "âme" a évolué au cours des siècles vers une connotation spirituelle. Inversement, le mot esprit (latin spiritus) a perdu son sens spirituel pour un sens essentiellement intellectuel et psychologique. Il en résulte une difficulté de compréhension des écrits et conceptions philosophiques. Bien qu'étroitement associés, l'âme et l'esprit désignent deux corps différents. L'esprit désigne la personnalité qui se développe au cours de la vie. L'âme est la conscience divine qui évolue et se réincarne. L’être humain est la seule espèce terrestre possédant une âme évolutive.

   D’autres noms désignent l’âme : Esprit sanctifié, corps de Félicité, corps de Béatitude, Souffle Divin, Divin intérieur, Divin immanent, corps Atmique, corps du Christ, joyau précieux dans le Lotus, rose mystique, Etre christique, Soi (psychanalystes), etc…

   Le temps des religions est terminé. Voici venu l’ère du Verseau et le temps de l’Apocalypse (du grec Apokalupsis = révélation), une période marquée par la fin des religions, la révélation des Mystères ésotériques et de grands bouleversements terrestres. La fin des religions ne signifie pas la fin de toute spiritualité, mais annonce une spiritualité universelle débarrassée des dogmes incompréhensibles et credo dépassés.

 

Le livre "Le Corps Spirituel" (68 pages) est disponible au format PDF pour 10€

Nous consulter pour commander l'ouvrage.

 Le sommaire comprend les chapitres suivants:

 

L’âme évolutive.

L’extase mystique.

La Sainte Trinité.

La seconde mort.

La réincarnation (la transmigration des âmes).

Le karma (la loi de causalité).

L'esprit de Vérité (le Supramental).


Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer boutique en ligne