Langue
Français

Esprit vital (corps éthèrique)

   La plupart des peuples anciens admettaient l’existence d’un corps vital, quasi-indissociable du corps physique et à l’origine de tous les processus vitaux. Le corps d’énergie vitale avait été appelé par des noms bien précis : pranamayakosha (Hindous), Ka ou Khaïbit (égyptiens), Nephesh (Juifs), Skia (Grecs), Umbra (Chrétiens).

   Au XVIIIe siècle, les philosophes vitalistes inventaient l’élan vital pour expliquer la vie. A cette époque, les vitalistes s’opposaient aux mécanistes, selon lesquels les êtres vivants ne seraient que des usines chimiques.

   La théorie vitaliste a été abandonnée après les travaux des microbiologistes, en particulier ceux de Louis Pasteur sur les fermentations et la génération spontanée. Pasteur découvre le rôle des microorganismes dans les fermentations. Il démontre que les microbes (ou ferments) n'apparaissent pas spontanément dans les milieux fermentescibles, mais proviennent du milieu environnant et se multiplient lorsqu'ils rencontrent des conditions favorables. Dans les années 1880, les microbiologistes découvrent les virus. Il faudra attendre 1939 pour les voir grâce au microscope électronique. Les virus ont besoin des cellules pour se reproduire, ils ne peuvent donc être considérés comme des organismes vivants.

   Depuis la découverte de l’ADN en 1953, les sciences de la vie sont dominées par la biochimie moléculaire. Les cellules vivent et se reproduisent en suivant les informations codées sur l’ADN. Grâce au génie génétique, des biologistes sont parvenus à créer de nouvelles espèces végétales et animales. Le virus de la poliomyélite a été reconstitué à partir de sa seule séquence génétique. Injecté à des lapins, le virus artificiel s’est révélé pathogène. Aujourd’hui, les techniques de clonage permettent de reproduire à l’identique des animaux. Les cellules souches, découvertes dans les années 1970, permettent d’engendrer tous les tissus de l’organisme.
   Cependant, malgré toutes les avancées scientifiques, il
faut renoncer à la vision mécaniste selon laquelle l'ADN serait à l'origine de la vie. Jamais les biologistes ne sont parvenus à construire une seule cellule vivante. L’embryogenèse, la stabilité morphologique et la régénération spontanée refusent d'être mises en équation. Enfin, ressusciter un animal mort en remplaçant ses organes défectueux, à la manière du docteur Frankenstein, s’est révélé impossible. Faudra-t-il revenir à une certaine forme de vitalisme ?

   Selon les traditions ésotériques, le corps éthèrique est le maillon indispensable pour passer de la matière inanimée à la matière vivante. Si le corps éthèrique n’existait pas, il faudrait l’inventer pour expliquer la vie. Un corps de nature semi-matérielle interpénètre le corps physique et irradie légèrement au-delà de la peau. Différentes méthodes physiques permettent de détecter une aura éthèrique. Dans leur effort pour comprendre les mécanismes de la vie, les sociétés occidentalisées ont éliminé toute valeur traditionnelle, occulte et ésotérique. C’est d’ailleurs une des raisons de leur échec à endiguer le flot toujours croissant des maladies dégénératives.

   L’existence du corps éthèrique apporte des réponses à un certain nombre de phénomènes mystérieux : régénération spontanée, embryogenèse, magnétisme animal, hypnotisme, radiesthésie, incorruptibilité, ectoplasmie, vampirisme, combustion spontanée, etc...


Le livre "Le corps vital" (62 pages) est disponible au format PDF 10€

Nous consulter pour commander l'ouvrage.

Le sommaire comprend les chapitres suivants:

Avant-propos
L’esprit vital

Etre nerveux, esprit de la forme, fluide vital, aura éthèrique, mort, incinération, incorruptibilité, vampirisme

L’extériorisation éthèrique (ectoplasmie).

Ectoplames, ectoplamie moderne

L'esprit de la forme (champ morphique).

Cristaux, végétaux, embryogenèse, stabilité morphologique, régénération spontanée

L'être nerveux.

Champ bioélectrique, acupuncture, membres fantômes, perception végétale, anesthésie

Le fluide vital (l’éther de vie).

Elixir de vie, Od, orgone, rayonnement vital, prâna solaire, photoémission.

Magnétisme animal.

Mise en rapport, imposition, passes magnétiques, insufflations, action à distance, imprégnation, indications, dangers.

Hypnotisme.

Etats hypnotiques, effet placebo

Radiesthésie (rabdomancie).

Combustions spontanées.

Effet bougie, observations, activation chakra, hyperthermie mystique, combustion médiumnique

Vampirisme.

Vampire éthèrique, vampire démoniaque, loup-garous et zoo-garous, enfants morts-nés

 

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer boutique en ligne