Langue
Français

Objets connectés

La publicité pour les objets connectés ne met à aucun moment en garde les consommateurs contre les dangers de ces nouvelles technologies. Cette fuite en avant est cautionnée par des autorités sanitaires totalement dépassées, voire complètement incompétentes et irresponsables. 
Les smartphones communiquent constamment des données à l'insu des consommateurs via les applications installées.
De nombreux objets et gadgets technologiques émettent des ondes nocives: téléviseurs, imprimantes, décodeurs satellite, box ADSL, GPS connectés, etc...
Des micro-ondes pulsées irradient l'environnement à intervalles réguliers. Les effets toxiques sur la matière vivante ont pourtant été amplement démontrés par de nombreuses études scientifiques indépendantes. L'usage des objets connectés devrait donc être limité au strict indispensable, voire interdits sans une information adéquate. 
Comme dans tous les scandales sanitaires majeurs (tabac, amiante, pesticides), il faudra probablement encore attendre des années (voire des dizaines d'années) avant des mesures préventives ne soient enfin prises.  Les lobbys de la télécommunication ont établi les lois et les normes de protection environnementales avec la complicité de députés et sénateurs politiques. La loi Abeille est cependant un premier pas vers une limitation de l'exposition dans les lieux publics. Il faudra revenir en arrière sous peine d'un génocide généralisé. Exposer la population aux micro-ondes pulsées sans les prévenir des risques est criminelle.
Les études statistiques sur l'espérance de vie prouvent la réalité de nos craintes. Depuis quelques années, nous assistons à une décroissance de l'espérance de vie. Les enfants vivront moins longtemps que leurs parents et seront atteints plus tôt de pathologies dégénératives graves. 
Aujourd'hui, de plus en plus de jeunes enfants sont atteints de cancer, alors que 30 ans avant, les cas étaient rarissimes.

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer boutique en ligne