Langue
Français

Poltergeists ou esprits frappeurs

   Le mot " poltergeist "  vient de l’allemand et signifie esprit frappeur. Les poltergeists provoquent toute une série de phénomènes inquiétants : apports et disparitions d'objets, jets de pierre, déplacements de meubles et d’objets, incendies spontanés, allumage et extinction d'appareils électriques, éclatement d’ampoules, bruits divers, ouverture et fermeture de portes, etc...

   Les objets lévitent, dévient de leur trajectoire, pénètrent dans des lieux hermétiquement clos. A la différence des hantises de lieu, les manifestations poltergeists sont de courte durée, quelques semaines à quelques mois, rarement plus d’un an. Le phénomène est rarement dangereux (à l’inverse des persécutions démoniaques), bien qu’il soit extrêmement inquiétant. L’accumulation des cas plaide pour l’authenticité du phénomène.

   Le parapsychologue G. Roll a analysé 116 poltergeist. Dans 80% des cas, le phénomène est centré sur une personne, souvent un adolescent. Les adolescents sont souvent les initiateurs, et parfois les victimes d’esprits frappeurs. Avec la puberté et l'éveil des énergies sexuelles, les forces éthèriques sont particulièrement puissantes. La mise à l’écart de l’adolescent(e) arrête généralement le phénomène.

   Le Britannique Matthew Manning fut l’épicentre de puissantes manifestations poltergeists pendant son enfance et adolescence. L’esprit farceur obéissait aux suggestions conscientes et inconscientes de son maître. Aucune limite de distance n’est fixée à l’action d’une forme-pensée.

 

" Lorsque quelqu’un me cherchait des noises, les conséquences étaient parfois drôles, vues rétrospectivement. L’offenseur était invariablement puni, et se retrouvait aux farces des poltergeists. Plusieurs fois, alors que je m’étais mis en colère à la suite de réflexions désobligeantes, des ampoules se détachèrent de leurs douilles et vinrent s’écraser aux pieds de ceux qui m’avaient pris à partie."  [1] 

   Si vous souhaitez arrêter les manifestations paranormales, ne plus être persécuté, consultez nous.



[1] Matthew Manning, D’où me viennent ces pouvoirs ?

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer boutique en ligne